Épisode 8 – Istanbul, la porte de l’Orient

Route à double sens

En ce Vendredi 21 Septembre, nous nous levons tôt, impatients d’arriver à Istanbul, mais aussi quelque peu inquiets de s’y rendre par la route…

Nous approchons de la frontière Turque…

En nous rapprochant de la frontière avec la Turquie, nous ne croisons plus que quelques camions, et surtout beaucoup de véhicules militaires et de police. Une patrouille arrête des migrants juste devant nous, pour nous rappeller que la route de notre voyage, est aussi la route de l’exil pour d’autres…

L’arrivée au poste frontière proprement dit est très impressionante : barbelés, miradors, militaires armés, chiens, caméras… Cela change des frontières précédentes où l’on était accueillis par des douaniers désoeuvrés et peu crédibles dans des postes frontières sans barrières… Mais l’entrée en Turquie signifie aussi la sortie de l’espace Shengen et donc de la libre circulation !

Malgré une file d’attente assez conséquente, et une fouille sommaire, nous réussissons à passer la frontière plutôt rapidement ! Nous sommes satisfaits et nous réalisons subitement que ça y est, les choses « sérieuses » commencent, nous avons l’impression d’être beaucoup plus loin…

Welcome to Turkey !


15 millions d’habitants ? Même pas peur !

On ne peut pas visiter une mégalopole de 15 millions d’habitants en arrivant complétement la fleur au fusil et se garer devant Sainte Sophie, aussi, nous avions repéré sur une application de partage de spots de camping, un parking destiné à accueillir les camping-cars et autres vans aménagés. Il s’agit d’une sorte de camping urbain, aménagé sur le parking d’un terrain de foot, entre la voie ferrée et l’autoroute. Même si là, comme ça, ça ne fait pas rêver, c’est un parking fermé, sécurisé, avec wifi, électricité gratuite, machine à laver, douche (pas quand y’a match ou entraînement bien sûr) et surtout à 20 min à pied de Sultanhamet et juste à coté du métro. Bref, c’est parfait !

Mais avant de rejoindre ce petit paradis de bitume, il va falloir traverser la jungle urbaine que représente l’agglo d’Istanbul… Le trafic est dense (c’est le moins que l’on puisse dire), parfois anarchique, et demande une vigilance soutenue. Nous atteignons le parking épuisés mais ravis, nous allons pouvoir laisser le camion se reposer quelques jours pendant que nous explorons Istanbul !

L’urbanisation intense de la banlieue d’Istanbul

Quartier de Sultanhamet

A peine arrivés, nous repartons, à pied, pour le centre historique de la ville, le quartier de Sultanahmet. La grandeur et le raffinement des bâtiments sont impressionnants. Nous décidons de franchir le seuil de la majestueuse mosquée bleue… Malheureusement, la plus grande coupole est en rénovation, nous sommes déçus mais Lola est enchantée de mettre les pieds dans une mosquée pour la première fois ! 

Nous flânons sur la place de l’Hippodrome en faisant le tour de ses imposants obélisques, prenons des photos de Sainte Sophie, puis décidons de goûter des Dümus (sortes de wrap). En guise de dessert, nous prenons une dizaine de pâtisseries sur le chemin du retour, toutes plus sucrées les unes que les autres ! Un régal ! 

La Tour Galata

Le 22 Septembre, nous nous réveillons au lever du jour avec la ferme intention de prendre un petit déjeuner traditionnel, et de visiter tôt (avant les touristes) les monuments importants qui nous attendent. Nous prenons un thé dans une ruelle calme, avant de grimper au sommet de la tour Galata, un ancien phare construit en 528 durant l’empire Byzantin. 

Tour Galata
Tour Galata

De là-haut, la vue à 360° sur Istanbul et notamment sur le Bosphore est impressionnante. Nous n’en revenons toujours pas d’une ville si grande !

Le Bosphore vu depuis la tour Galata

C’est enfin l’heure du petit déjeuner tant attendu, et ne sommes pas déçus par un restaurant recommandé par le Routard. Fromages en tout genres, pains et pancakes, fruits confits, salade de crudités, oeufs au plat… Un vrai repas !

Le Grand Bazar et le Bazar aux épices

Le ventre plein, nous sommes prêts à affronter les foules du Grand Bazar. Nous sommes cependant étonnés du calme du lieu ! Au marché aux épices, nous repartons avec du Thé au Jasmin et de l’Hibiscus. Nous en prenons plein la vue, et naviguons entre milles senteurs. 

Les étals plein de saveurs diverses…
Que choisir ?!

Sainte Sophie

Sur les coups de midi, nous faisons (patiemment) la queue pour visiter le célèbre musée de Sainte Sophie, tout en grandeur. Sucessivement basilique chrétienne, puis mosquée, cette époustouflante construction est depuis 1935 un musée. 

La citerne basilique

Nous entrons, curieux, dans les souterrains de la ville : les citernes. Nous nous promenons sur une passerelle entre les nombreuses colonnes de cette ancienne réserve d’eau. Lors de notre visite des travaux de rénovation nous ont empêché de voir l’intégralité du site, et le sous-sol avait été asséché, enlevant quelque peu le charme du lieu. Nous entrons également furtivement dans la Mosquée de Soliman Le Magnifique, elle-même en  travaux. Malgré toutes ces frustrations, nous sommes ravis de nos visites. 

La fameuse Méduse…

Le soir venu, nous allons nous promener sur la grande rue piétonne et commerçante Istikal Caddesi, bondée. Nous mangeons dans une Kantina, sorte de self privé, ou parfois financé par la commune. On y trouve une nourriture familiale et peu chère, parfait pour goûter les plats typiques !

Le Palais de Dolmabaçe

Le lendemain, c’est le Palais de Dolmabaçe que nous visitons. Il a été le lieu de résidence du Sultan de 1853 à 1922. Nous entrons dans un palace, où est encore disposé le mobilier (luxueux) des Sultans. De grands escaliers, lustres et plafonds… Dommage que le lieu soit bondé de visiteurs : nous avançons en file indienne, pressés par les gardiens qui nous invitent fermement à ne pas s’attarder… 

Le Palais de Dolmabaçe depuis un Vapür

Palais de Topkapi

On enchaîne les palais, avec celui de Topkapi, de style Ottoman, plus traditionnel donc 🙂

Majestueux ! nous nous promenons agréablement entre les cuisines, les différentes cours et salons… Nous sommes ébahis par la beauté du  Harem, lieu où le Sultan passait du temps en compagnies de ses femmes et concubines. Très belle visite, de près de 4 heures !

l’entrée du palais

Epuisés, nous mageons un dernier kebab à moins de 1€, avant de rentrer à la maison goûter l’infusion à l’hibiscus achetée la veille. 

Tour en vapür

Ce 24 Septembre, le programme sera plus léger, d’autant plus que Lola est un peu malade et donc bien fatiguée. Nous prenons un ferry, afin de naviguer sur le Bosphore. Le tour est d’initialement 6h, mais nous avons décidé de débarquer plus tôt pour rentrer sur Istanbul. C’est chouette d’avoir une vue différente sur la ville, avec l’air frais marin, mais 6h, c’est trop ! 

C’était notre dernière journée à Istanbul, demain nous continuons notre prériple à travers la Turquie. Il reste tellement de choses à voir dans cette ville des milles et une nuits ! 

Une réflexion sur « Épisode 8 – Istanbul, la porte de l’Orient »

  1. Coucou…Plus j’essaie de vous rattraper et plus vous avancez!Oh je n’y arriverai jamais!Bon vous êtes en camion et moi à pieds donc… Et là je m’aperçois que deux nouveaux petits billets et qu’en plus j’ai oublié de m’arrêter à Istanbul! Qu’ai je donc fait j’ai ?! Et pourtant Sainte Sophie,les Palais et ..le marché aux épices (comment avez vous fait pour choisir tant il en est!) on ne peut pas passer à côté de cela tant c’est beau !Quelle magie ces deux Palais! Et je vois qu’il y a toujours une petite place pour la nourriture! Quand je lis « Lola est un peu fatiguée » et bien moi je crois que je serais très très fatiguée avec votre rythme!Vos êtes exceptionnels par tant de pas,de route…
    Bonne route en décembre…
    A tout vite,je vais bien finir par être sur le même rythme que vous!
    Bises à tous deux

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.