Épisode 15 – Téhéran, capitale impétueuse

Nous sommes encore à 70 kilomètres de Téhéran lorsque le trafic sur la route s’intenfie et que le ciel devient un peu plus gris. Les voies de circulation ne servent plus à rien, et c’est à celui qui freinera le moins et qui slalomera le plus ! Vincent se prend vite au jeu et ne s’en sort pas trop mal. 

Il n’y a que 3 files…

« Monsieur Comédie »

Pour des raisons évidentes de tranquilité, d’autorisations de stationnement et pour éviter de circuler dans le centre ville tentaculaire de Téhéran, nous avions repéré un endroit idéal : assez loin du centre, desservi par le métro, équipé de points d’eau, de wc, de douches, avec des boutiques, une boulangerie, avec beaucoup de place, et le tout gardé ! Cet endroit idéal n’est autre que le Mausolée de l’ayatollah Khomeini !

Un endroit étrange, mais idéal pour visiter la ville !

Il s’agit d’un complexe immense, en construction depuis 1989, et toujours pas terminé. Il abrite la dépouille de Rouhollah Khomeini, le célèbre et controversé Guide de la Révolution Islamique. C’est un endroit de pélerinage pour de très nombreuses personnes, et une aberration pour d’autres, notament ceux qui y ont commis un attentat en 2009… Le mausolée est démesuré : 4 tours de 91 mètres (en référence à l’âge de sa mort), 12.000 tapis de 12m², et le site couvrira quand il sera fini plus de 20 km²… 

Le mausolée de Khomeini
Les 4 minarets hauts de 91 mètres !
La dépouille de Khomeini fait l’objet d’une dévotion particulière
Le corps de Khomeini repose sous ce drap, et sous ces billets…

Des copains !

La toute première chose que l’on a remarqué en arrivant sur le parking de notre ami Khomeini, c’est un camping-car immatriculé en France ! Après des semaines à parler anglais, nous sautons sur l’occasion et sur les passagers de ce magnifique camping-car ! 

C’est ainsi que nous faisons la connaissance d’Amandine et Julien, ainsi que de leurs charmants bambins Pablo (bientôt 3 ans), et Gaël (1 an et demi.) Il y a aussi un couple de Suisses, qui se dirige vers… L’Afrique du Sud ! Et oui, et en passant par l’Inde, sinon c’est pas drôle ! 

Amandine et Julien ont également prévu de visiter l’Inde, via la Pakistan (dont ils attendent le visa), pour se rendre en Asie !

Des francophones à Téhéran !

Chacun sa place…

Nous partons visiter la ville et empruntons la station de Métro qui dessert le Mausolée, les installations sont récentes, le ticket est vraiment pas cher, les quais sont propres, et les rames de métro sont… sexistes ! En effet, il existe des compartiments « reservés aux femmes », une façon polie de dire que les femmes (en tous cas iraniennes) sont obligées de s’y rendre. Sur le quai, des écriteaux rappelent l’obligation de porter le hijab. C’est assez perturbant.

La ségrégation hommes/femmes dans les transports en commun
La partie réservée aux femmes

Un musée patriotique !

Nous envisageons d’aller au Pont Tabiat, une passerelle piétonne célèbre pour son design innovant. Pour nous y rendre, nous traversons le parc du « Musée de la Révolution Islamique et de la Défense Sacrée » (rien que ça !) Des portraits de « martyrs » de la guerre Iran-Irak y sont mis à l’honneur, ainsi qu’une collection de véhicules militaires, d’avions, de chars, et même de missiles !

Des reliques de la guerre
Ce parc très militariste abrite malgré tout une belle mosquée

Un lieu étrange, attisant le sentiment patriotique, mais qui ne semble pas attirer les foules. Nous nous contentons de traverser le parc, dubitatifs, et rejoignons le Pont Tabiat.

La passerelle offre une vue imprenable sur les différents quartiers de Téhéran

Le Jardin-Prison

Nous poursuivons notre balade par une visite du Jardin-musée Qasr. Il s’agit d’une ancienne prison transformée en agréable mais étrange parc. Sur le chemin, nous rencontrons Ali, un professeur d’histoire à l’université. Il est, comme la plupart des iraniens que nous rencontrons, ravi de rencontrer des étrangers. Il nous accompagne au parc et en discutant, nous demande de bien transmettre chez nous que les Iraniens ne sont pas des terroristes. Ali, c’est chose faite désormais 🙂

Le lieu est sympa mais l’ambiance miradors et statues de gardiens ne nous convaincs pas, de plus il est déconseillé d’y prendre des photos… Nous rentrons au parking pour un petit apéro occidental, avec quelques bières islamiques bien sûr !

Le faste iranien

Aujourd’hui, nous sommes réveillés par des « pélerins » venus rendre hommage à Khomeini, ils nous apportent du pain et des gâteaux. Décidemment l’accueil des iraniens est vraiment chaleureux !

Nous partons ensuite flâner dans le centre hsitorique.

Marcher dans les rues de Téhéran est agréable jusqu’à que vous ayez besoin de traverser la route. Il faut alors faire face à un flot continu de voitures imprévisibles dont il s’agit pourtant d’anticiper la trajectoire : c’est à chaque fois assez sportif ! L’impression de frôler la mort à chaque instant contraste avec l’apparente habitude qu’ont les Téhéranais de slalomer entre les innombrables motos, bus et autres 405 Peugeot !

Au détour d’une rue, une cabine téléphonique assez singulière !

Devant nous, se dresse la porte Bagh-e Meli, qui marque l’entrée du quartier des musées (musée national, musée de l’art islamique, le musée national Melek et le musée de la poste)

Porte Bagh-e Meli

Nous prenons un réel plaisir à nous égarer dans ces rues très touristiques et remplies de bâtiments plus beaux les uns que les autres ! Puis nous décidons d’aller visiter le musée des arts islamiques. Les expositions sont très riches, et les explications concernant la chronologie des dynasties perses sont relativement accessibles. 

Musée des Arts Islamiques

La culture, ça donne faim, nous mettons le cap sur une sorte de Cantine répertoriée dans le Lonely, et ce fut un vrai régal ! Nous engloutissons un riz grillé accompagné de diverses choses non identifiées mais délicieuses…

Le bazar étant tout proche, nous décidons d’y faire un petit tour, mais nous ne sommes certainement pas dans la partie la plus authentique. Ici, il n’y a que des bazari vendant des babioles chinoises sans intérêt, nous faisons quelques allées et nous ressortons un peu deçus.

Le Palais du Golestan

Nous partons visiter l’un des monuments incontournables de la capitale, le palais du Golestan, l’ancien palais royal de la dynastie Qadjar. Nous n’avions pas suffisament d’argent sur nous pour visiter la totalité des nombreuses ailes du bâtiment, mais celles que nous visitons nous en mettent plein la vue !

Une des ailes du Palais
Détail d’une porte du Palais

Ce soir, nouvel apéro, et au lit !

« Mort à l’Amérique ! »

En ce 11 Novembre triste et pluvieux, nous nous rendons dans un lieu tristement célèbre : l’ancienne Ambassade des Etats-Unis à Téhéran !

Il s’agit de là où s’est tenue la crise iranienne des otages : en novembre 1979, des étudiants iraniens manifestent contre l’asile américain accordé au Shah en exil, et réclament son extradition en Iran afin qu’il y soit jugé. La foule en colère prend d’assaut le bâtiment et y découvre du matériel d’espionnage utilisé par une cellule secrète de la CIA. Ils décident alors de prendre en otage les américains présents et demandent l’extradition du shah en échange de leur libération. Leur captivité durera 444 jours…

Cette histoire est racontée dans le film de Ben Aflleck : Argo.

L’entrée de l’Ambassade

Aujourd’hui, l’Ambassade est transformée en musée, où sont exposés les matériels d’espionnage trouvés sur place lors de l’attaque du bâtiment. Il y a notamment une pièce spécialement isolée pour ne pas être écouté, un émetteur-récepteur satellite caché sous une coupole, deux pièces secrètes équipées de machines enigma, ainsi que des broyeurs qui ont servis à détruire les documents sensibles lors de l’assaut. 

Le lieu à été renommé en « US den of espionage » (Repaire d’espions américains)

La grille de l’ambassade

Les murs dans la rue autour de l’ambassade sont recouverts de fresques anti-américaines, comme on peut le voir notamment dans le film Persepolis :

Nous rentrons au camion, où nous attendent Amandine et Julien, avec une très bonne surprise : de la (vraie) viande prête à griller sur un barbecue ! Une bonne façon de finir ce séjour dans la capitale. Au cours de ce délicieux repas, nous décidons de partir le lendemain tous ensemble direction le désert !

Une réflexion sur « Épisode 15 – Téhéran, capitale impétueuse »

  1. Et non je n’étais pas passé par Téhéran! Et voilà que j’arrive bien bien tardivement,je me suis laissée dépasser par le temps,a neige et les émotions de janvier et vous……………;vous êtes en France! Moi me voilà à Téhéran et ce matin j’avais l’Iran dans ma boîte aux lettres de Belledonne waouhhhhhhhhhhhh!
    J’avais lu et regardé ce billet ,qui au premier regard m’avait un peu « effrayée  » avec la première photo,les reliques de a guerre,Le mausolée de Khomeini..la séparation des hommes et des femmes dans le métro..Puis je continuais à lire et regarder et me retrouvée un peu mieux avec le magnifique Palais du Golesta,quelle porte!…apprendre un peu plus grâce à vous sur l’Histoire…vous imaginer manger le riz et les choses non identifiables!!!!??????

    Et le petit retour avec vos amis français pour le repas du soir!
    Et te voir sur la photo Lola avec les lunettes dessinées!!!!!

    Et bien je crois que j’ai fait le tour,enfin je vais quand même vérifier! Désolée je n’ai pas toujours l’heure et le petit camion repartait souvent sans moi..Mais je courais pur le rattraper !!! Ce fut un voyage riche ,j’ai beaucoup aimé et appris et cela j’en suis contente…Découvrir de cette façon j’aime..

    Merci pour ces magnifiques photos,la qualité d blog tant en écriture,qu’en mise en page,qu’en photos…Vraiment un travail de pro!

    Et à tout bientôt.

    Bises de Belledonne enneigées

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.